"Dunărea de Jos" University of Galati

APRODU Iuliana

Iuliana Aprodu has a Bachelor degree in Food Science and Engineering from “Dunarea de Jos” University of Galati (2002). Following her graduation she started an academic career in our university. She was awarded a PhD title in Bioengineering from Politecnico di Milano (2008)She has been involved in a large number of international collaborations and research projects, which have brought her great results and international visibility. She is a pioneer in Romanian research to combine laboratory experimental methods within silico approach to investigate unimolecular processes. In 2013 Iuliana was awarded a Postdoctoral Senior Fulbright Research Fellowship at Cornell University, 14th in the world according to one of the international university rankings. During her six-month stay in the US, Iuliana dealt with structural and functional investigations of non-traditional, emerging food proteins.Today she continues working in our university, sharing her knowledge, expertise, ambitions and orientations for the future with students and young researchers. (01.05.2015)

 ____________________________________________________________________________________________________________________________________________

BĂRZOI Elena Cristina

Depuis la fin de ma licence en Langues Modernes Appliquées (français et anglais) en 2010, je travaille pour le centre d'appel WEBHELP ROUMANIE, le premier employeur francophone de Roumanie, opérateur international en Gestion de la Relation Clients avec plus de 2000 collaborateurs sur ses six sites de Bucarest, Ploiesti, Iasi et Galati. Aujourd'hui j'y suis conseiller clientèle. La licence en Langues Modernes Appliquées m'a permis d'achever une formation complexe, pluridisciplinaire, qui combine l’étude de deux langues étrangères avec des enseignements en sciences du langage et communication, sciences économiques et sociales, en droit, en informatique. En outre, j'ai eu l'occasion d'acquérir des connaissances de linguistique avec une excellente connaissance de la civilisation et de la culture des pays francophones. Comme je m'intéressais au monde de l’entreprise, j'ai pu apprendre des savoir-faire qui me sont utiles aujourd'hui dans ma vie professionnelle. Pendant mes études universitaires, j'ai participé aux concours de traductions et aux conférences organisés au sein de la Faculté des Lettres International Conference on Translation Studies: Retrospective and Prospective Views (2008), Concours de traduction des VIIèmes Journées de la Francophonie et Conférence internationale Communication et Argumentation dans la Sphère Publique - Quatrième Édition (2010), et j'ai ainsi pu assister aux conférences de Christian Plantin, linguiste et théoricien de l'argumentation français de renommée internationale, directeur de recherche au CNRS. Dans mon mémoire de licence j'ai traité de L’unité de traduction dans le transfert indirect par la transposition complexe. J'ai continué mes études toujours ici, en obtenant mon diplôme de Master en Discours spécialisé. Terminologies. Traductions (français) (2010-2012). L'atout majeur de ce diplôme m'a permis de développer mes compétences de décodage et encodage de texte en respectant les spécificités culturelles, sémantiques et linguistiques, a enrichi mes capacités de consultation des références terminologiques et d'emploi des ressources documentaires en ligne et des dictionnaires spécialisés. J'ai appris à utiliser des outils dédiée à la traduction je me suis initiée à l'interprétation simultanée. En 2011, j'ai participé avec Ana Maria Serea au concours national de traduction Mot à Monde en remportant le 2ème Prix local. Ma dissertation de fin de master a concerné La modulation,commestratégie et procédé de traduction par des analyses traductologiques. Un moment important de mon évolution académique a été représenté par la chance que j'ai eue d'obtenir une bourse de formation (avril 2012) concernant La terminologie, support pour la traduction, à la Faculté des Lettres de l'Université de Pitesti, dans le cadre du projet soutenu par l’Agence Universitaire de la Francophonie. TradSpe - La traduction spécialisée : Domaine de Recherche pour la Construction d'un modèle en didactique en contexte pluriculturel. Ce stage m'a donné l'occasion de me spécialiser dans des activités impliquant la traduction en langue de spécialité et a beaucoup contribué à ma carrière professionnelle. (08.02.2016)

____________________________________________________________________________________________________________________________________________

CĂPĂȚÎNĂ Alexandru

Maybe time has passed too fast since I graduated the Faculty of Economics and Administrative Sciences of „Dunarea de Jos” University of Galati, but I had an unique chance during all this period - to work in the place where I have studied and felt the exam pressure. Remembering the four years spent as a university student, I can only acknowledge even more my teachers’ professional competences. They are now my colleagues and we try together to bring our contribution to the reputation of our business school, both at national and the international level. I admit it has been extremely difficult to evolve from the student status to the teacher one as the transition from one side of the barricade to the other was sudden; the support of my colleagues has bridged this career transitional gap. My constant focus on the involvement in international academic collaborations is no doubt the result of the opportunity to study abroad, at University Paris XII Val-de-Marne, France, in the academic year 1999 – 2000, as an Erasmus student. Concerning the „learning by doing” approach, I’m permanently looking for integrating new information and communication technologies in the current teaching activities, such as business simulations online platforms, which allow students to train for the real business world. The greatest satisfaction for us, professors of a business school, is to help our former students become successful entrepreneurs or employees in key positions in large companies. (10.12.2015)

____________________________________________________________________________________________________________________________________________

HIJ Marlena

Marketing Campaign Lead, EMEA, IBM Analytics & IBM Consulting Group at IBM

Graduated in 2011 with a Bachelor Degree in Business Administration issued by the Faculty of Economics and Business Administration of “Dunarea de Jos” University of Galati, I am now an experienced marketing professional working for an established technology multinational company. The Faculty of Economics and Business Administration has provided me with the competencies necessary to face professional life. The courses were very interesting; the notions learnt in class are realistic and close to the requirements of the business world. The Faculty provides the opportunity to meet excellent professors and I enjoyed the learning environment with all the modern facilities, as well as teacher – student interactions. Thanks to the quality of the courses and the professors, I was able to find a job even before the end of my studies. I would recommend the Faculty of Economics and Business Administration from Dunarea de Jos University of Galati to anyone who is looking for a prestigious business school. (22.02.2016)

___________________________________________________________________________________________________________________________________________

JITEA Nicușor

J’ai un diplôme èn Lettres, options Langue et littérature roumaines – Langue et littérature françaises obtenu en 2014 à l’Université Dunărea de Jos de Galați. Pendant ces trois années j’ai étudié des disciplines qui ont représenté les éléments essentiaux de mon futur métier. J’ai obtenu également un certificat de professeur dans l’enseignement secondaire. À présent, je fais un master au sein de la même Faculté des Lettres en Théorie et pratique du texte. J’ai eu la chance de profiter d’un accord d’échanges Erasmus signé par notre faculté et d’étudier comme pendant la première année de master à l’Université de Lorraine, à Metz. Cette expérience a été vraiment enrichissante tenant compte du fait que j’ai eu la possibilité de connaître le système d’éducation français et le peuple français que j’aime d’un amour infini. Pendant mon stage j’ai visité la Belgique et le Luxembourg, ce qui m’a donné l’occasion d’autres échanges culturels profitables et intéressants. Depuis 2015 je travaille comme conseiller de clientèle par chat pour un grand réseau téléphonique français. Tout ce que j’ai appris pendant mes études de lettres m’a permis d’acquérir les compétences nécessaires pour ce métier, c’est-à-dire un bon niveau de français afin de comprendre la demande du client, mais aussi les astuces pour savoir argumenter, convaincre et gérer les émotions de mes clients. À la fin de cette année j’ai obtenu l’autorisation de la part du Ministère de la Justice pour travailler comme traducteur assermenté pour la langue française et je suis sur le point de commencer une carrière dans ce domaine. (20.01.2016)

____________________________________________________________________________________________________________________________________________

LE MEUR Guillaume

              L’appel du Danube

Je viens de fêter mes vingt-cinq ans, le treize février dernier. J’ai séjourné à Galati de janvier à juillet 2013 et de janvier à juillet 2015 dans le cadre de deux séjours Erasmus. Mes études de lettres m’ont conduit dans ce pays latin méconnu des occidentaux. Pour ne rien vous cacher, avant ces voyages, je ne connaissais que Ceausescu et Ionesco. Puis, ma rencontre avec une étudiante roumaine à l’Université de Bourgogne en 2011, m’a permis de découvrir en profondeur la culture du pays de Dracula. S’intéresser à la culture d’autrui est une nécessité afin d’éviter les amalgames fâcheux. Je me suis régalé en lisant la philosophie d’Octavian Paler et de Mircea Eliade, les comédies de mœurs d’Ion Luca Caragiale, les poèmes d’Anna de Noailles, de Mihai Eminescu, Vasile Alecsandri et de Lucian Blaga ainsi que les contes d’Ion Creanga ; en écoutant la musique de George Enescu et de Ciprian Porumbescu ; en parcourant l’histoire roumaine avec le controversé Lucian Boia. Je trouve indispensable de s’intéresser à l’âme d’une nation avant d’y mettre les pieds. Dorénavant, je lis et comprends la langue roumaine. Je suis encore en peine quand il s’agit de tenir une longue conversation mais ne désespère pas d’y parvenir un jour. Je continue l’apprentissage en regardant Digi 24 et en lisant une version bilingue du Jurnal Fantezist d’Iulia Hasdeu.
            Je pose mes valises à Galati, mi-janvier 2015, vers deux heures du matin, après un voyage de quarante heures en bus. Je considère Galati comme ma deuxième ville après Dijon, mon lieu de naissance. J’aime le dynamisme ambiant, la chaleur humaine et les terrasses pleines au printemps. Les habitants consomment et vivent. La Faculté des Lettres m’est familière puisque j’ai déjà étudié dans ces mêmes locaux deux ans auparavant. Je suis accueilli par Mme le professeur Anca Gata et M. le professeur Dan Scarpete ainsi que par Mme Bianca Chiosa. Je signe des documents dont le learning agreement qui est la liste de cours à suivre et qui permet d’obtenir les crédits dans l’université d’origine. Puis, il faut remplir des papiers pour intégrer la résidence universitaire. Je suis logé dans une chambre proprette au rez-de-chaussée avec tout le confort nécessaire hormis. Seul bémol : l’eau chaude à laquelle je n’ai pas eu accès pendant cinq mois. Les modalités d’arrivée sont simples et rapides. Mes obligations sont les suivantes : rédiger deux mémoires pour obtenir  deux fois quinze crédits et participer à des conférences proposées par des professeurs venus de l’étranger notamment de France et de Moldavie.
            Les travaux à rendre sont les suivants : pour Mme le professeur Eugenia Alaman, je dois percer le mystère des mots rares dans la poésie de Stéphane Mallarmé et des mots inventés dans la poésie de Guillaume Apollinaire en remplissant des fiches terminologiques. Pour Mme le professeur Alina Ganea, je dois rédiger un glossaire anglais-français à partir de textes trouvés sur le site du parlement européen. Un glossaire inclut le mot en anglais et en français et la définition du substantif. D’autre part, je participe aux activités du Centre de Réussite Universitaire avec l’ensemble du corps professoral de l’université lettres-langues. Je fréquente également la bibliothèque française Eugène Ionesco qui contient un grand nombre de livres français. En dehors des projets universitaires, je m’adonne à des activités diverses et variées.
            Je me balade au bord du Danube et au jardin botanique. J’aime sentir le parfum de la flore et ressentir le bruit des flots. Je compare les parterres de roses de l’entrée du jardin botanique à la plume d’Oscar Wilde dans Le Portrait de Dorian Gray. Les mouvements du Danube ressemblent à la poésie maritime de Saint John Perse dans le recueil Amers. Du réel à la littérature, il n’y a qu’un pas ! Le meilleur café de la ville est incontestablement, Ca Jou, brasserie européenne située au bord de strada Domneasca. Les pâtes quatre fromages et la salade maison sont particulièrement savoureuses. Les plats servis sont copieux et le service impeccable. Le café étudiant Rotterdam est également un endroit branché. Je conseille les crêpes délicieusement fondantes et bon marché. Il y a aussi un magasin qui sert des cafés à emporter non loin de la faculté de mécanique. Le gérant est une personne adorable qui parle anglais. Au-delà des restaurants et des bars, je flâne chez Humanitas, mange des pâtisseries à la crème typiquement roumaines, dévore des gogosi ou du cascaval, me rends à Piata pour acheter des fruits et légumes frais, fait les magasins au Mall ou à Tiglina, me promène dans les rayons de Kaufland, achète du café soluble au petit kiosque du coin, parcours la ville en minibus….
            Des rencontres importantes ont marqué ce séjour. Tout d’abord Karim, un étudiant français né en région parisienne, Kader, un étudiant syrien originaire de Damas, George, un étudiant d’Iasi et Laurent Bayart, écrivain strasbourgeois que j’ai connu par l’intermédiaire de Mme le professeur Carmen Andrei. Tous ont contribué à leur manière à rendre ce séjour génial. En plus des personnes déjà citées dans ce récit, je remercie Nicoleta Dima toujours présente à mes côtés depuis novembre 2011, Mme Adela Dragan, la famille Andrei (Carmen, George, Iarina, Anastasia et le chat Jojo), la famille Dima (Nicoleta, Alexandru, Georgeta, Adrian et Stefan). Une pensée amicale pour Florin, les étudiants (es) roumain (es) et  Erasmus qui se reconnaîtront, à tous les professeurs que j’ai connus en 2013 et 2015. (18.02.2016)

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________